Mise en œuvre des nouvelles mesures sur l’emploi

Les décisions prises par le président de la République lors du dernier Conseil des ministres, portant sur l’aide à la création de l’emploi, viennent d’être consacrées par des textes d’application. Plusieurs décrets, qui avaient été promulgués le 6 mars dernier, portant sur l’aide à la création des micros entreprises par les jeunes, viennent d’être publiés dans le Journal officiel.

L’état ne peut plus assurer du travail pour tout le monde, L’espoir des jeunes faces à la bureaucratie. La même scène se répète, des files d’attente qui n’en finissent pas, Malgré ces conditions d’accueil. Les salles d’attente sont pleines à craquer, En plus du nombre de postulants, l’anarchie qui y règne découragerait les plus téméraires. Présents sur place, depuis 8h du matin, plusieurs demandeurs de projets commencent à fulminer. Tout cela on dirait c’est fait exprès pour se décourager. Avec la bureaucratie et l’accueil. Casse-tête de la paperasse, Le document comprend deux parties. La première comporte les papiers qui constituent le dossier. Le jeune candidat promoteur doit fournir : trois copies légalisées de la carte nationale, le permis de conduire en cas d’activité de transport, trois extraits de naissance n°12 (originaux), trois certificats de résidence (originaux), deux photos d’identité, trois copies légalisées d’une pièce justificative de la qualification professionnelle (diplôme, certificat de travail), engagement de créer trois emplois permanents, y compris celui du gérant et/ou des associés, lorsque l’âge du gérant est compris entre 35-40 ans, un exemplaire de l’extrait de rôle n°17, avec deux copies légalisées, des factures pro forma des équipements, les factures pro forma d’assurance multirisque et le devis d’aménagement, s’il y a des aménagements à faire dans le local. Pour finir, le candidat doit apporter une attestation de dispense vis-à-vis du Service national lorsque son âge se situe entre 19 et 20 ans. Vu sous cet angle. Le dossier de crédit à fournir lorsque le demandeur est âgé entre 30 et 50 ans (dossier CNAC) comporte dix pièces. Outre la carte nationale, les extraits de naissance, le certificat de résidence, le certificat de nationalité, le diplôme ou le certificat de travail en rapport avec l’activité projetée, le demandeur doit impérativement se faire délivrer une attestation de non-salarié par l’ANEM certifiant son inscription depuis au moins un mois. Pour les allocataires en cours de droits, c’est une attestation de perception des indemnités d’assurance chômage délivrée par les services de la CNAC.
Ajoutez à cela une série de déclarations sur l’honneur. Dans la première, le demandeur déclare n’exercer aucune activité salariée ; dans la seconde, il déclare n’avoir exercé aucune activité en son propre compte depuis au moins douze mois et dans la troisième, le demandeur de crédit doit assurer qu’il n’a jamais bénéficié d’une mesure d’aide au titre de la création d’activité, et qu’en outre, il s’engage à participer au financement de son projet
Le dossier paraît lourd et décourageant, mais tous les jeunes attestent qu’ils ont réuni les pièces en trois jours et que les seules contraintes qu’ils ont rencontrées sont la longue attente devant les bureaux des agences et l’anarchie qui règne sur place. La seconde partie du document comporte un schéma sur l’itinéraire que prendra celui-ci dès son dépôt à l’agence et ce, jusqu’à son arrivée à la banque et la concrétisation du projet.
Bien que les décisions du gouvernement aient pour objectif d’alléger les documents et faire gagner du temps aux jeunes, ces différentes agences continuent à fonctionner avec la même mentalité bureaucratique.
Bien que les agences possèdent des guichets pour orienter les personnes, aucune indication n’est respectée. Ce qui ajoute à la confusion. Ainsi, le guichet d’accueil ou plutôt celui de l’orientation sert, aussi, à la distribution des formulaires quand elles sont disponibles. Car les agences connaissent des ruptures de stock.
Les personnes passent rapidement, surtout celles qui viennent pour s’inscrire. Ne tardent que les personnes qui viennent pour s’informer sur un emploi bien précis.
Aider les jeunes à se retrouver dans ce dispositif et à les accompagner dans l’accomplissement des formalités de constitution de dossiers d’investissement et la concrétisation de leurs projets.

INFO STARS |
Spiritualité - Philosophie ... |
connaitre ghomrassen en 3mu... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | PAKOUSSO FOOT
| LIFE&NEWS
| ecolenormaledinstitutricesd...