Les dispositifs de création d’emplois créés par le gouvernement

Les dispositifs de création d’emplois créés par le gouvernement algérien sont en inadéquation avec les besoins de l’économie.
L’ANSEJ et la CNAC ont montré leurs limites à travers le taux élevé de la mortalité des entreprises créées grâce aux aides que ces deux agences apportent aux jeunes. Ce phénomène (de mortalité rapide) «fait peur aux banques ».
L’Etat cherche à créer de nouvelles PME alors qu’il ne fait rien pour aider les entreprises privées déjà existantes et qui sont en difficulté. A ses yeux, l’Etat doit supprimer le passif des entreprises privées performantes au lieu de gaspiller l’argent du Trésor pour aider des entreprises publiques complètement déstructurées qui constituent de véritables gouffres financiers.
La nouvelle réglementation adoptée par le gouvernement qui porte cession des terrains relevant du domaine privé par voie de gré à gré au profit des investisseurs n’a pas trouvé grâce aux yeux des intervenants.
Le fonctionnement «rigide» de l’ANEM (Agence nationale de l’emploi) qui «ne répond pas aux besoins» des entreprises. Imposent de recruter au niveau local alors qu’il n’est pas évident de trouver le profil recherché quand l’entreprise est implantée dans une région où il n y a pas assez de diplômés.

INFO STARS |
Spiritualité - Philosophie ... |
connaitre ghomrassen en 3mu... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | PAKOUSSO FOOT
| LIFE&NEWS
| ecolenormaledinstitutricesd...